CARAVELLE

Dessinée à l’origine pour une construction en contreplaqué à bouchain vif, la Caravelle fut adaptée pour la construction polyester, avec une coque arrondie produite par AMC au Croisic, puis Spair Marine et Jullien. Ces versions polyester présentent quelques différences notables : dérive métallique (productions AMC), mât implanté sur la quille au lieu du banc avant, gouvernail différent. Bien que nécessitant moins d’entretien quotidien, elles présentent certains défauts : moindre rapidité et poids supérieur à la version bois, problèmes de décollement et d’infiltrations d’eau entre moule et contremoule intérieur à cause de la mousse d’insubmersibilité à cellules ouvertes injectée dedans, surtout sur les productions AMC.

Il en existe aussi une version en alliage léger très utilisée comme bateau de service des ports de plaisance.

La Caravelle a peu à peu disparu des écoles de voile (transformée en prames, bateau de sécurité), mais reste un bateau recherché par les amateurs.

L’AS Caravelle, basée dans la région de Morlaix, organise des concentrations, randonnées et régates réunissant parfois plus de 100 participants. La popularité continue de ce bateau rustique évoque un peu, toutes choses égales par ailleurs, les clubs d’enthousiastes de la Citroën 2CV.

Gréementbermudien
Histoire
ArchitecteJean-Jacques Herbulot
Lancement1953
Équipage
Équipage2 à 6 équipiers
Caractéristiques techniques
Longueur4,60 m
Maître-bau1,80 m
Déplacement210 kg lège
Voilure12 m²